25 novembre 2008

De Bamako

Bonjour ! Désolé pour le laps de temps qui s'est écoulé depuis mon dernier post. Je reviens d'un séjour au Mali, à Bamako. Lors d'une rencontre avec des lycéens (lycée privé de Bamako, enfants de la classe moyenne : commerçants, fonctionnaires), le sujet américain est venu rapidement sur le tapis. Tous ont suivi l'élection américaine, via internet (ils ne lisent pratiquement pas la presse locale). Ils regardent les sites français, et discutent en ligne sur les sites habituels en langue française. Ils se sentent fiers de Obama,... [Lire la suite]
Posté par Pap Ndiaye à 11:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 novembre 2008

la transition

Il y a donc, depuis le 5 novembre, un "président-élu" qui entrera en fonction le 20 janvier prochain. L'élection présidentielle américaine étant au suffrage universel indirect, il faut que les grands électeurs se réunissent pour élire le président (ce sera fait le mercredi suivant le second lundi de décembre), puis que le résultat soit annoncé le 6 janvier. Depuis une loi de 1963, tous les moyens de l'Etat, pendant la période de transition, doivent être mis à la disposition du président-élu, afin qu'il puisse se préparer à ses... [Lire la suite]
Posté par Pap Ndiaye à 19:03 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 novembre 2008

Le style d'Obama

On me demandait l'autre jour ce qui distinguait Obama des hommes politiques afro-américains des Etats-Unis. La première chose qui me vient à l'esprit est que Obama "passe". Dans la langue anglo-américaine, "passer" signifie être accepté par le monde majoritaire, ne pas susciter d'opposition tranchée et immédiate. Donc Obama "passe", tandis que Jesse Jackson, par exemple, ne "passe" pas. D'abord, la langue : cela vous surprendra peut-être, mais un Américain peut aisément reconnaître à l'oreille un de ses compatriotes noirs. Il y a un... [Lire la suite]
Posté par Pap Ndiaye à 16:37 - Commentaires [5] - Permalien [#]
07 novembre 2008

Au delà du symbole

Voici un article que j'ai publié dans "Libération" le jeudi 6 novembre. N'eût été la personnalité exceptionnelle, à tous les égards, de Barack Obama, son élection à la Maison Blanche pourrait ne relever que de l'alternance, finalement banale dans l'histoire politique du pays, entre Républicains et Démocrates. Il est cependant possible qu'elle signale bien plus que le retour des Démocrates au pouvoir après huit ans d'administration Bush : elle traduirait alors un grand basculement de la politique américaine, comparable dans son... [Lire la suite]
Posté par Pap Ndiaye à 22:49 - Commentaires [6] - Permalien [#]
06 novembre 2008

les larmes de Jesse

L'image restera : Jesse Jackson, en larmes, à l'annonce de l'élection d'Obama. Pour beaucoup d'Américains, surtout des Noirs américains mais pas seulement, loin de là, la victoire si nette et si belle d'Obama ne les projette pas d'un coup dans le futur, dans une Amérique qu'ils rêvent plus douce, plus juste. Dans les premiers instants, elle fait surtout surgir les fantômes du passé, elle ressuscite avec une force incroyable les souvenirs, les histoires racontées par les parents, les grands-parents et tous les autres dans le lointain... [Lire la suite]
Posté par Pap Ndiaye à 12:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 novembre 2008

"pourquoi nous trouvons si difficile d'attendre"

Eh bien c'est fait. Obama est président des Etats-Unis (j'écris cela comme pour bien m'en persuader : j'ai eu beau expliquer de multiples fois pourquoi il ne pouvait être battu, le fait de son élection m'emplit de stupeur, d'émotion, de bonheur). Obama est président des Etats-Unis. On a vu ces images proprement incroyables d'une famille noire sur un podium de Chicago. Un président, une "first lady", deux fillettes. Autour de moi, j'étais dans un studio de télévision, les journalistes regardaient, silencieux, médusés. Il va falloir... [Lire la suite]
Posté par Pap Ndiaye à 11:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]
03 novembre 2008

la foule des gueux

La ville de Chicago se prépare à la soirée électorale la plus folle de son histoire. Obama est le premier élu de Chicago à briguer la présidence américaine (Lincoln était aussi élu de l'Illinois, mais était établi à Springfield, au sud de l'Etat, et Reagan, autre natif de l'Illinois, a bâti sa carrière d'acteur et de politique en Californie), et la population espère fêter comme il se doit l'élection de son sénateur favori. Pour cela, un parc en bordure du lac Michigan a été réservé, et c'est là que Obama fera son discours de nouveau... [Lire la suite]
Posté par Pap Ndiaye à 21:48 - Commentaires [7] - Permalien [#]
02 novembre 2008

chronique d'une victoire annoncée

A trois jours de l'élection, les sondages répondent invariablement de la même manière : Obama sera élu président. Il existe certes des variations selon les enquêtes, mais en considérant les hypothèses les plus pessimistes pour Obama, celui-ci sort quand même vainqueur du scrutin. Une mobilisation des électeurs républicains à la dernière minute ? Cela ne suffit pas pour McCain. Une désaffection d'électeurs blancs qui ne se font pas à l'idée de voter pour un homme noir ? Cela ne suffit pas. Les électeurs indécis qui décident en bloc de... [Lire la suite]
Posté par Pap Ndiaye à 21:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]